Escale n°10 : mer de sibérie

Vodka entre terre et neige 

Les voiles s’enflent
d’une brise au goût de neige. 


Comme il est joliment traité ce profil de rivage posé sur la mer ! Il suit le contour dessiné sur la carte, au fil du voyage...

L'île Wrangel a pointé son nez et très vite nous l'avons dépassée pour rejoindre les côtes russes, car nous abordons des régions qui nous tiennent fort à cœur : Sibérie, pays de la vodka Mamont. Le mot « Voda » en russe désigne l'eau, Vodka pourrait se traduire « petite eau ». Or, l'histoire de la vodka n'est pas aussi limpide que le spiritueux lui-même, elle se confond avec les terres et les brumes du passé. Cet alcool s'avère en effet très ancien. Difficile de retrouver à son sujet une date précise ou un nom permettant d'en identifier l'inventeur.
 
Nous savons néanmoins que l'eau de vie fut apportée en Russie par les Génois au 14ème siècle. Ces navigateurs invétérés empruntaient, pour l'expansion de leur commerce, toutes les voies maritimes possibles, et ce jusqu'à la mer noire.

A partir du 16ème siècle les russes vont commencer à distiller et consommer des eaux de vie de céréales. Mais rapidement l'État doit s'en mêler. Afin de contrôler la fabrication et « l'usage » de l'alcool, des tavernes nommées kabak deviendront les lieux de consommation exclusifs de la vodka. L'ouverture de ces kabak (sorte de cabaret) offre des lieux de mixité sociale où la vodka s'impose comme un alcool faisant partie intégrante de la culture russe. 

Contrairement à certaines idées reçues, la vodka à partir de pommes de terre reste un lointain souvenir des âges où cet alcool existait sous une forme plus grossière ! La vodka est produite en général à partir de céréales et en 1780 Théodore Lowitz découvrit que, filtrée au charbon de bois, sa texture devenait plus douce et plus claire.

Mais avec Mamont nous nous situons bien loin des eaux troubles... Voici une vodka de terroir à la pureté aristocratique. Puisque dans ce produit une seule et même origine – de tous les ingrédients – s'impose aux différentes étapes de sa production. 

Les secrets de fabrication ne suffisant pas, il fallait compter depuis toujours sur les « nourritures terrestres » les plus généreuses pour arriver à ce degré d’excellence.

Fondée en 1867, à Sokolovo, par un noble et un ancien fonctionnaire, la distillerie Itkul porte le nom d'une rivière, celle qui traverse le village. Elle figure comme la plus ancienne distillerie en activité en Sibérie. Entre ces murs quasiment inchangés depuis leur construction, on fabrique la vodka Mamont (dès 2010).
Sentinelle au milieu des steppes, la distillerie Itkul préserve les traditions de l'Altaï.
  
L'Altaï, région montagneuse de forêts et de lacs, se présente au voyageur comme un chemin qui mène de la terre jusqu'à la pureté cristalline. En suivant ce chemin, Frederik Paulsen allait participer à une remarquable découverte. Son expédition permit de retrouver un mammouth pris dans les glaces. C'est à ce géant que Mamont rend hommage en faisant de son flacon une métaphore. L'élégante bouteille de la vodka Mamont semble alors un objet précieux qui aurait éclos sur la glace sibérienne... 

Vous pourriez aimer...

ESCALE N°9 : ÎLE WRANGEL & MEDVEJI  

Vodka Mamont Cocktails de voyage 

La glace sibérienne donne à la vodka
sa pureté
comme une terre lègue au fruit
son essence

ESCALE N°8 : DÉTROIT DE BÉRING - ÎLES DIOMÈDE  

Le temps des fêtes à la russe 

Après de nombreuses escales, notre route a traversé une bien étrange et capricieuse passe dans le détroit de Béring séparant l'Alaska de l'Asie orientale. Là où surgissent - tels 2 profils se faisant face - les îles Diomède !  

l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. à consommer avec modération.

71°59' 53'' N | 139° 22' 47'' E

11  Noeuds 

14 km/h

  agitée

-13° 

NICOLAS - 1 rue des Oliviers, 94320 THIAIS
Siret : 542 066 238 08340
RCS : Creteil B542066238

© 2021 Nicolas - Design & integration : TBS & Allforweb

Paramètres des cookies